Logo et bannière Ouvrir Les Yeux

L’accessibilité des loisirs


La lecture

Voici quelques moyens d’accéder à la lecture audio ou braille, des associations proposent également des événements autour de la lecture.

  • L’Association des donneurs de voix (ADV) est une association qui gère des enregistrements d’ouvrages littéraires  ( livres audio ) destinés à être prêtés gracieusement , et a pour but l’animation et la gestion d’œuvres sociales destinées à rompre l’isolement des personnes atteintes de troubles visuels. Elle compte 114 bibliothèques dans toute la France, dites bibliothèques sonores ( BS ) , gérées et animées uniquement par des bénévoles. Gratuitement, sur simple inscription, vous avez accès à des titres enregistrés, envoyés à domicile ou pour certains téléchargeables sur le site.
  • La Médiathèque de l’association Valentin Haüy propose des livres adaptés pour les personnes aveugles ou malvoyantes ou ne pouvant plus lire du fait d’un autre handicap. A noter : la médiathèque propose régulièrement des rencontres avec des écrivains.
  • La Bibliothèque Numérique Francophone Accessible (BNFA) propose de télécharger des livres audio, des livres en gros caractères et en braille numérique pour les aveugles ou malvoyants.
  • Le Groupement des Intellectuels Aveugles et Amblyopes (GIAA) et VocalePresse proposent, moyennant un abonnement, divers titres de presse.
  • Lire dans le noir cherche à faire connaître les livres audio dans l’hexagone : en diffusant des informations, en proposant des animations, en organisant des rencontres, comme d’étonnantes lectures dans l’obscurité avec de grands écrivains…

 

Le sport

Que l’on soit déficient visuel ou non, la pratique d’une activité sportive est considérée positive, d’un point de vue divertissement, ou santé, et cela peut être un moyen de bien-être autant psychologique que physique. Mais connaissez-vous les bienfaits spécifiques du sport pour les personnes déficientes visuelles ? Se retrouver soudainement en situation de handicap visuel confronte les personnes au défi de se réapproprier l’équilibre de leur corps, avec une réhabilitation ou une compensation des facteurs sensoriels. La pratique d’un sport, outre cette redynamisation de la personne aveugle ou malvoyante, c’est aussi recréer du lien social.